Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rentrée 2020: aucun moyen pour le 93 et 3 fermetures de classe à Bagnolet

Rentrée 2020: aucun moyen pour le 93 et 3 fermetures de classe à Bagnolet

En prévision du manque de moyens pour la rentrée 2020 et suite à l'annonce de 3 fermetures de classe à Bagnolet, nous avons saisi l'Inspecteur d'Académie et nous soutenons les propositions des enseignants du 1er degré réunis en intersyndicale.

Mardi 7 avril 2020, s’est tenu le Comité Technique Spécial Départemental dans le but d’établir une nouvelle carte scolaire pour la rentrée 2020. 

Alors que la crise sanitaire et sociale met à jour les manques dramatiques de moyens pour nos écoles ne permettant pas d’assurer la continuité pédagogique à hauteur des enjeux pour une partie de nos élèves, cette nouvelle carte scolaire va encore dégrader les conditions de travail des enseignant.es et creuser les inégalités.

_______________________________________________

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie de Créteil

68, avenue du Général De Gaulle

94000 Créteil

 

 

Bagnolet, le 13 avril 2020 

 

 

Monsieur l’Inspecteur,

 

Mardi 7 avril 2020, s’est tenu le Comité Technique Spécial Départemental dans le but d’établir une nouvelle carte scolaire pour la rentrée 2020. Il ressort de cette réunion, selon nos informations et pour notre département, la Seine-Saint-Denis : des annonces de fermetures importantes, des propositions qui ne sont pas à la hauteur des conséquences sociales et scolaires de la crise sanitaire et de l’après confinement. Comme par exemple :

 

  • 159 ouvertures et 169 fermetures en classes banales.
  • 95 ouvertures et 22 fermetures pour les dispositifs 100% de réussite en classes élémentaires.
  • 4 ouvertures et 1 fermeture pour les dispositifs 100% de réussite en classes maternelles.
  • 23 créations d’emplois pour les mesures « hors la classe ».

 

Pourtant annoncée pour la rentrée 2020, il n’y aura aucune classe de grande section de maternelle dédoublée dans les écoles REP (Réseau d’Education Prioritaire) de Seine-Saint-Denis.

 

Bien évidemment, Bagnolet ne sera pas épargnée par ces mesures avec notamment 3 fermetures de classe (maternelle Jean Jaurès, élémentaire Cotton et maternelle Henri Barbusse).

 

En intersyndicale, les enseignants du premier degré se sont entendus pour défendre plusieurs points que nous partageons :

 

  • L’annulation de toutes les fermetures de classe envisagées.
  • L’ouverture de toutes les classes réclamées par les équipes enseignantes.
  • Le maintien de toutes les décharges de Direction avec la prise en compte, dans ces décharges, des moyens supplémentaires alloués au titre du 100% réussite en grande section de maternelle, CP et CE1.
  • La reconduction de tous les contrats des personnels non titulaires : enseignant.es, administratif.ves et AESH (Accompagnant.es d’Elèves en Situation de Handicap).

 

Nous désapprouvons toutes les mesures de fermeture. Cependant, plus encore, la situation de l’école maternelle Jean Jaurès nous inquiète : cette école se voit fermer une classe alors qu’elle compte à ce jour 13 inclusions scolaires (enfants en situation de handicap). D’autre part, nous ne sommes pas en mesure de savoir, aujourd’hui, si chacun de ces élèves en inclusion sera accompagné d’un.e AESH. Nous sommes également inquiets par la situation de la Direction : alors que de nombreux dossiers sont à monter, des réunions à organiser autour de ces inclusions, le poste de Direction se réduit, faisant passer la décharge de 66% à 50%, mais avec toujours autant de démarches administratives à fournir.

 

Face à ces difficultés, l’équipe enseignante est restée unie, dynamique, mais elle se sent aujourd’hui démunie. Cette fermeture aura sans doute des conséquences importantes pour l’équipe de cette école. Tous ces éléments n’ont pas été pris en compte, l’école Jean Jaurès maternelle sera dotée d’une classe en moins à la rentrée de septembre 2020.

 

Alors que la crise sanitaire et sociale met à jour les manques dramatiques de moyens pour nos écoles ne permettant pas d’assurer la continuité pédagogique à hauteur des enjeux pour une partie de nos élèves, cette nouvelle carte scolaire va encore dégrader les conditions de travail des enseignant.es et creuser les inégalités.

 

La Seine-Saint-Denis fait partie des départements les plus touchés par le covid-19, nous payons cher aujourd’hui cette inégalité subie depuis plusieurs décennies. Du jour au lendemain, on annonce aux enfants qu’ils n’iront plus à l’école pour une durée indéterminée. La continuité pédagogique si chère à Jean-Michel Blanquer, creuse une fois de plus les inégalités. Nombreuses sont les familles qui ne sont pas dotées d’ordinateurs, de connexion internet, nombreux sont les parents qui se retrouvent dans la difficulté face aux apprentissages de leurs enfants… Personne ne sortira indemne de cette crise.

 

C’est pour l’ensemble de ces raisons, au regard de la situation exceptionnelle de notre pays et plus encore de notre département, que nous intervenons aujourd’hui et vous demandons de revenir sur cette décision injuste.

 

Nous avons déjà apporté notre soutien à tous les membres de la communauté éducative.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur l’Inspecteur, l’expression de nos respectueuses salutations.

 

 

Anne Laure GUY

Présidente du Groupe Communiste et Citoyen

 

Laurent JAMET

Conseiller Municipal

 

Solenne LE BOURHIS

Conseillère Municipale

 

Thierno BALDE

Conseiller Municipal

Rentrée 2020: aucun moyen pour le 93 et 3 fermetures de classe à Bagnolet
Rentrée 2020: aucun moyen pour le 93 et 3 fermetures de classe à Bagnolet
Rentrée 2020: aucun moyen pour le 93 et 3 fermetures de classe à Bagnolet
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article