Ateliers Citoyens pour Bagnolet : lancement réussi !

Publié le 16 Novembre 2007

DSC-0026.JPGPlus de 270 personnes sont venues hier soir à la salle Pierre et Marie Curie pour assister au lancement des ateliers citoyens pour Bagnolet. 

Parmi les gens présents et qui ont pris la parole pour apporter leur soutien à la démarche impulsée par Marc Everbecq ,  Marie Claude Pietragalla, chorégraphe de renommée internationale et habitante de la ville depuis quelques années,    deux champions du monde de boxe pieds poings (Sofiane Allouache, Farid Khider), Mohamed Hakem de l'Association des Jeunes de la Noue. Des responsables associatifs, Malik Touabti de l'Association des Musulmans de Bagnolet et Miloud Kanfoudi du Groupe Franz Fanon, ont rappelé   les approches partisanes et trop souvent électoralistes dont ils ont été l'enjeu par le passé, et ont demandé  au maire qu'il persévère et continu à developper le dialogue, respectueux et sincére qu'il a su établir dans la vie politique locale.
Nic Piroli, directeur d'école à la retraite, syndicaliste, Aissa Amraoui employé communal, Carole Desnoues directrice de crèche ont également pris la parole.  Muhamed Kiplic directeur du conservatoire Slave de musique a lui traduit son soutien par un morceau de flamenco à la guitare. 

Brahim, militant PS de Bagnolet a tenu à faire part du besoin d'unité face à la droite et de l'incompréhension de la stratégie de son parti. Il a souhaité l'union de la gauche à Bagnolet derrière le maire sortant Marc Everbecq. Plusieurs militants socialistes étaient présents, attentifs tout au long de la soirée.
 

DSC-0030.JPGPendant plus de deux heures, le micro baladeur est passé de main en main pour porter la parole des nombreux Bagnoletais de toutes origines, de tous âges, de tous les quartiers avec une volonté commune : l’avenir de Bagnolet. 
Pas de langue de bois dans cette salle comble, chacun tenant à s’exprimer librement pour soutenir, souvent, mais aussi pour mettre en avant les insuffisances, les désaccords.
 
Marc Everbecq a tenu à répondre sur la question sensible de l’union évoquée par plusieurs intervenants. 

Il a rappelé qu’il souhaitait une union forte avec une équipe unie, renouvelée, efficace, solidaire qui dépasse la simple addition des partis politiques traditionnels pour s’ouvrir à tous ceux, dans le monde associatif, culturel, sportif qui souhaitent travailler sur le projet municipal en élaboration dans les ateliers citoyens.

A partir de vendredi les ateliers citoyens vont engager l’exploration détaillée du projet, nul doute qu’il y aura matière à de nombreuses propositions.